stationnement ASVP

Un stationnement plus confortable

Soucieuse du confort de l'usager, la Municipalité d'Aurillac profite de la loi de modernisation de l’action publique territoriale, qui va considérablement modifier la gestion et l’organisation du stationnement payant sur voirie, pour changer ses équipements et améliorer son offre de services en la matière.

700 000 euros. C'est le montant investi par la ville d'Aurillac pour moderniser ses équipements de stationnement (sur voirie et parcs fermés) et ainsi proposer une offre de services plus confortable aux usagers. En effet, afin d'accompagner au mieux les automobilistes, les élus municipaux ont validé le remplacement de l'ensemble des horodateurs par un matériel, qui permette, quel que soit le montant à s'acquitter, d'effectuer un règlement par carte bancaire (option sans contact comprise) ou smartphone.

 

Possibilité de paiement par carte à l’horodateur

horodateur

Ces nouveaux équipements faciliteront également la gestion des résidents, artisans et autres autorisations d’occupation du domaine public par la simple tabulation des plaques d’immatriculation. Par ailleurs, en cas de non-paiement ou de paiement insuffisant, ces horodateurs offrent la possibilité à l'usager de s'acquitter immédiatement de son forfait post-stationnement (qui remplacera, au 1er janvier 2018, l'amende forfaitaire). Enfin, afin de faciliter la gestion du stationnement, il sera désormais demandé à l'automobiliste de saisir la plaque d'immatriculation de son véhicule sur l'horodateur afin de pouvoir payer son stationnement. Ces nouveaux horodateurs ont d’ores et déjà été installés pour permettre aux usagers de se familiariser avec ces équipements avant la mise en œuvre au 1er janvier 2018 de la dépénalisation du stationnement. À noter que l'application Woosh perdure. Elle permet de moduler à la hausse ou à la baisse sa durée de stationnement.

 

Du nouveau dans les parcs fermés

Outre le stationnement sur voirie, la ville d'Aurillac entend élargir son offre de services sur les parcs fermés. Ainsi, en cas de perte d'un ticket de stationnement, celui-ci pourra être réédité à la caisse automatique à partir de la plaque d’immatriculation du véhicule. Ce système signifie donc la fin des tickets illisibles ou perdus et par la même du tarif inhérent. Par ailleurs, les abonnés n’auront plus à passer leur carte pour entrer ou sortir du parking. Un lecteur reconnaîtra les plaques d'immatriculation des véhicules d'abonnés et ouvrira automatiquement la barrière. Enfin, l'usager pourra désormais directement s'acquitter de son stationnement aux bornes de sortie soit par carte bancaire (option sans contact comprise) ou smartphone.

Ce que modifie la loi

Actuellement et jusqu'au 1er janvier 2018, l'automobiliste s'acquitte d'un droit de voirie pour stationner sur le domaine public routier. À défaut de paiement ou de paiement suffisant, il encourt une sanction pénale (amende forfaitaire de 17 euros) payée au profit de l'État. À compter du 1er janvier, l'usager ne règlera plus un droit de voirie, mais une redevance d'occupation du domaine public. Désormais, outre la tarification du stationnement payant, la collectivité maîtrisera également l’établissement du Forfait Post-Stationnement (FPS), qui remplacera l’amende pénale. Ainsi, en cas de défaut de paiement ou de dépassement horaire, le FPS est fixé à 17 euros (tarif identique à l'amende pénale actuelle) si la redevance est payée dans les cinq jours (paiement immédiat possible à l'horodateur). Au-delà, le FPS se montera à 35 euros. À noter qu'en cas de paiement insuffisant, le FPS sera diminué du montant du stationnement réglé par l'usager. Les sommes perçues par le FPS financeront les opérations destinées à améliorer les transports en commun, ainsi que les aménagements de voirie en direction des transports doux, respectueux de l’environnement. Les tarifications préférentielles au bénéfice des résidents et des professionnels intervenant à Aurillac, ainsi que les modalités de leur stationnement restent inchangées.

 

Pour une bonne utilisation des horodateurs

Les nouveaux horodateurs sont autonomes. Aussi, pour économiser l'énergie, leurs écrans se mettent en veille. Pour pouvoir commencer, il faut appuyer sur une touche du clavier. La plaque d'immaticulation du véhicule étant impérativement saisie lors du paiement du stationnement, l'apposition du ticket derrière le pare-brise n'est plus obligatoire. Le paiement peut désormais se faire par carte bancaire. Pour tout problème, contact auprès du service stationnement au 04 71 48 19 83.


Questions à ... Christophe Pestrinaux,
conseiller délégué au Commerce, à l’Animation et au Stationnement

 

christophe pestrinaux

Dans le contexte de la loi MAPTAM, quel message politique souhaite faire passer la municipalité par son choix d’application au 1er janvier 2018 ?

La dépénalisation du stationnement payant sur voirie offre un nouvel outil pour mener une véritable politique de mobilité durable et adapter la réglementation du stationnement aux spécificités des territoires. Cette réforme majeure se caractérise par le passage d’une organisation pénale identique sur l’ensemble du territoire avec une amende forfaitaire de 17 € à une organisation locale avec la création d’une redevance d’occupation du domaine public gérée de manière décentralisée. Il est important de rappeler que le stationnement n'est pas un moteur de la fréquentation du centre-ville, mais une simple condition de sa réussite. Les nouveaux services proposés par la Municipalité d'Aurillac vont dans ce sens.

Quelles vont être les conséquences pour les usagers ?

Tout d'abord, il est primordial de rappeler que seuls 1,8 % des usagers du stationnement sur voirie sont verbalisés. 98,2 % respectent le paiement de la durée de stationnement. Aussi, le passage d'une amende pénale au FPS n'impactera finalement que peu de personnes. Les évolutions les plus significatives restent l'installation de nouveaux équipements et une offre de services plus confortable pour l'usager.

 

Photos :

1 / Le stationnement en voirie et en parcs fermés connaît quelques évolutions réglementaires
2 / Les nouvaux horodateurs permettent un paiement en espèces, par carte bancaire ou smartphone