13 fisac01

Attractivité commerciale : Lancement de la première tranche de l’Opération Urbaine Collective FISAC

Principal pilier de la politique de rénovation urbaine, le développement commercial et artisanal constitue un moteur de croissance économique des quartiers anciens et plus globalement de la ville d’Aurillac.

Aussi, conscients d’un développement économique ne permettant pas de maintenir, à terme la diversité des activités, et d’un développement commercial s’effectuant principalement au profit des zones de périphérie, les élus municipaux ont souhaité adopter une stratégie de développement et d’organisation commerciale sur le territoire communal et particulièrement sur les quartiers anciens, en cohérence avec leurs objectifs plus larges en matière d’aménagement du territoire.

Pourquoi un dossier FISAC ?

Le FISAC est un dispositif financier destiné à favoriser le développement du commerce de proximité. Ce fonds d'aide de l'État permet de favoriser les opérations de sauvegarde, de promotion et de dynamisation.

En séance du Conseil municipal le 13 juin 2013, 162 502€ HT de subventions ont été attribuées au titre du Fonds d'Intervention pour les Services, l'Artisanat et le Commerce (FISAC). Le programme de la 1ère tranche de cette opération urbaine a été approuvé. Quinze actions sont retenues pour la période 2013-2014. Elles seront portées par la Ville, les associations de commerçants, les chambres consulaires.

Les grandes actions du programme « FISAC »

Recrutement d’un chargé de mission en charge du FISAC

Melle Jennyfer GRIFFON a été recrutée par la Ville afin d’assurer la promotion et l’animation des commerces de proximité en lien avec l’Office du commerce d’Aurillac et de gérer les relations entre le commerce et l’espace public.

Des permanences à destination des entreprises sont assurées à partir du 1er septembre 2013:

- à la Maison de l’Habitat tous les lundis après-midi – Place de l’Hôtel de Ville

- à la Direction Urbanisme les mardis, mercredis matins, jeudis et vendredis – 2ème étage des bureaux municipaux
 

Installation de totems pour la signalétique commerciale

Malgré un certain nombre d’atouts, les secteurs marchands présentent quelques dysfonctionnements : une signalétique déficiente liée à l’absence de panneaux. Cette action vise à renforcer l’accès aux chalands aux espaces commerciaux de l’hyper-centre mais aussi des pôles commerciaux de proximité par :

- Marquage des entrées de la ville piétonne et marchande : éléments urbains distinctifs – exemple des totems NAJA Relais d’Informations commerciales.

13 fisac02

- Pose de totems homogènes pour les pôles commerciaux de proximité : Gare, Maison neuve, Belbex, Marmiers, etc.

Préparation du renouveau du marché couvert

Lieu emblématique de la vie aurillacoise. Aujourd’hui, le marché couvert accueille une centaine d’étals alimentaires en rez-de-chaussée des bureaux municipaux et d’un parking public. Cependant, le marché offre une image peu qualitative liée à la structure d’accueil qui manque de convivialité.  Compte tenu de son importance, l’objectif est de faire du marché d’Aurillac une réelle locomotive commerciale pour le centre-ville. Le renforcement de son attractivité passe par trois actions :

- Son réaménagement intérieur, sa signalétique

- Son développement en termes de nombre d’étals et de fréquence

- Ses animations et son événementiel

Une étude a été lancée pour restructurer le marché couvert.

Agir pour les pôles commerciaux dans les quartiers

Une étude est en cours de réalisation par un bureau d’étude spécialisé afin d’établir un programme d’actions pour favoriser les commerces des quartiers et améliorer l’environnement urbain privatif.

Les quartiers concernés : Marmiers, Belbex, Alouettes, Maison neuve, Gare, Cap blanc.

13 fisac03